page d'accueil Fabrication et utilisation du dirigeable solaire
mis à jour le 01.02.2006
carte du site E-mail

Le dirigeable solaire est un ballon solaire fermé. Cela n'est possible que grâce à 4 facteurs :
- le polyéthylène est un matériau qui s'allonge quand il est soumis à un effort (allongement à la rupture 170%). Si la pression à l'intérieur du dirigeable augmente après sa fermeture, le PE va s'étirer et le diamètre va augmenter un peu.
- l'assemblage des fuseaux par thermosoudure renforcée par une bande d'adhésif est très solide tout en ayant la même capacité d'allongement.
- la bouche de gonflage est fermée à l'aide d'un élastique serré sur un petit morceau de tuyau fermé par un bouchon : si nécessaire, la pression de gonflage peut ainsi être réajustée à l'aide d'un gonfleur à matelas pneumatique de camping.
- les variations d'altitude sont faibles en vol captif. En effet pour de hautes altitudes, cela pourrait provoquer l'éclatement du dirigeable (comme c'est le cas pour les ballons sondes ou les ballons de baudruche gonflés à l'hélium).
Quand l'altitude augmente, la pression atmosphérique diminue. L'air chaud contenu dans le ballon se détend et occupe donc plus de volume. L'augmentation du volume occupé est de 1 pour mille tous les 8 m en montant.
Exemple : Le volume double pour une variation d'altitude de 5500 m.

La formule pour le calcul du volume du dirigeable est indiquée dans la page : Profil des ballons et Formules

 

 

dirigeable robert campesat