page d'accueil
mis à jour le 14.07.2012    carte du site    E-mail

Force du vent

Pendant la phase de gonflage ou en vol captif,
- Le ballon solaire est très sensible au vent. Il est déformé comme une voile de spi. La traction sur la ficelle ou sur la corde devient importante (la traînée du ballon augmente comme le carré de la vitesse du vent).
- Le vent rabat rapidement le ballon vers le sol. D'où des risques : ballon entraîné vers des lignes électriques, des bâtiments ou des cheminées...
- Sous l'effet du vent, une grande partie de l'énergie calorifique absorbée par le polyéthylène noir se dissipe dans l'atmosphère. Les pertes de chaleur sont importantes. Le différentiel de température entre l'intérieur et l'extérieur est plus faible que par temps calme. La poussée diminue.

effet spi du vent  effet spi du vent  effet spi du vent 

Estimation de la force du vent :

Matériel nécessaire :manche à air

Pour le gonflage et le vol captif, il faut un vent faible ou nul. En l'absence d'anémomètre, l'angle que fait le ruban avec la verticale permet d'avoir une bonne indication du vent.

attention !Attention ! Quand l'angle avec la verticale dépasse 45° (vent de vitesse supérieure à 4 km/h),
le gonflage ou le vol captif devient impossible.

vent
vent très faible ou nul
 
vent
vent faible degré 1 sur l'échelle de Beaufort : "Brise très légère"
 
vent
vent supérieur à 4 km/h ou 1,1 m/s
 
vent
vent supérieur à 5 km/h ou 1,4 m/s degré 2 sur l'échelle de Beaufort : "Brise légère"
 

Conseils pour le vol captif par brise très légère :

Il est possible de gonfler entièrement le ballon solaire puis de fermer la bouche inférieure avec une ficelle pour empêcher que l'air sorte sous l'effet spi.
Dans ce cas, l'enveloppe est soumise à des contraintes mécaniques plus fortes, mais le grand allongement à la rupture (170%) du polyéthylène absorbe habituellement cette surcharge.

Conseils pour un lâcher de ballon solaire par vent faible :

Dans des conditions de vent faible lors du lancement d'un ballon, il est possible de contourner la difficulté en s'adaptant totalement au vent présent.
En effet, s'opposer au vent conduit à des gros problèmes : déformation de l'enveloppe comme une voile de spi, ballon rabattu au sol, déchirures de l'enveloppe, etc.
Donc une solution à expérimenter :
- trouver un grand terrain ou au moins une grande longueur dans l'axe du vent.
- avoir un dispositif de gonflage autonome ( petite batterie de 12V associée à un petit ventilo)
gonflage autonome
- commencer à gonfler le ballon le plus possible à l'abri d'un mur ou d'une façade de bâtiment jusqu'à ce que le volume intérieur d'air soit assez chaud pour lever l'enveloppe.

abri du vent   abri du vent
photo et schéma (modifié) extraits du site du CNES-Education

- dès que l'enveloppe s'élève, se déplacer en même temps qu'elle tout en continuant à la gonfler et en portant la nacelle (ce qui suppose d'être au moins deux !).
- quand le ballon peut porter la nacelle (en espérant que ce soit avant le bout du terrain !), lâcher le tout.

Prévisions de vent :

Pour connaître les prévisions de vent, voir la page Météo de ce site,

 

page d'accueil        carte du site