page d'accueil
mis à jour le 14.07.2012    carte du site    E-mail

Vol captif en ballon solaire

Quand le ballon est en vol libre, il se déplace avec la masse d'air. Les forces en présence sont simples (voir la page "Comment ça marche ?").
Mais lors du gonflage ou d'un vol captif en présence de vent, le lien au sol génère des forces supplémentaires importantes. La traction sur la ficelle ou sur la corde devient importante (la traînée du ballon augmente comme le carré de la vitesse du vent). Le ballon solaire est très sensible au vent.

 

effet spi sur ballon solaire attention !Attention au vent !
Dès que la ficelle est tendue, l'effet spi tend à dégonfler le ballon et à le rabattre rapidement vers le sol... donc des risques : ballon entraîné vers des lignes électriques, des bâtiments ou des cheminées...
Consutez en détail cette page : Vent

 

Pour le vol captif d'un ballon solaire pour le vol humain, il est nécessaire d'y ajouter les règles suivantes :

vol captifEn cas de rupture de la ou des cordes d'amarrage, il est vital :
- que le ballon solaire soit équipé d'une soupape ou de panneaux permettant de dégonfler le ballon,
- que le pilote connaisse bien la fonction de chaque cordelette.
Par exemple, l'ouverture en grand de la soupape à 50 - 100m sol pourrait provoquer une descente de plus en plus rapide avec casse à l'arrivée...


Les montées - descentes doivent se faire à très faible vitesse.
Si le ballon monte vite et qu'on arrête son ascension, tous les efforts s'appliquent à l'arrachement du cercle de charge par rapport à l'enveloppe...
Il faut effectuer un arrêt progressif du défilement de la corde (par blocage d'un "gri-gri", sorte de descendeur).


Limiter l'altitude en vol captif à 30 m sol.
Si une déchirure se produit sur l'enveloppe quand le ballon est à moins de 30 m sol, la descente ne devrait pas être trop rapide (le temps que ça se vide).
Par contre à plus de 30 m sol, le ballon aurait beaucoup plus le temps de se vider et d'atteindre une vitesse de descente très dangereuse. Le parachute n'est pas efficace à moins de 100 m sol !.

 

Il n'y a pas eu assez d'expérimentations en vol captif pour donner plus de conseils spécifiques au ballon solaire.
Il est conseillé de se reporter à la pratique des montgolfières classiques :

La lecture de l'ensemble de l'ouvrage est indispensable même s'il faut "sauter" les passages ne concernant pas le ballon solaire !

 

page d'accueil        carte du site